Newsline Banner

CEWS signed into law, CADA shifts focus to recovery

August 10, 2020

Bill C-20, the legislation containing the proposed changes to the Canada Emergency Wage Subsidy (CEWS) program, has passed the Senate and received Royal Assent. It is now law, according to Oumar Dicko, CADA’s Chief Economist.

In an interview with CADA Newsline, Dicko said the Bill extends the CEWS to December 19 and introduces a sliding scale, along with some eligibility improvements.

"The scaling of the wage subsidy program has been the number one advocacy priority of CADA and we strongly supported the swift passage of the Bill to provide dealers with certainty going into the final summer months and into the winter," said Dicko.

He said it was important for the federal government to make these critical changes to the wage subsidy program to support Canadian businesses throughout the recovery period.

The most significant changes include the extension of the program, the elimination of the 30 per cent revenue decline threshold eligibility — now replaced by a sliding wage subsidy scale, and a gradual reduction of the subsidy percentages as part of a phase-out that will be applied across the board.

A Safe Harbour principle is also included to ensure that dealers are not receiving a lower rate than they did under the old rules during a certain period. The principle is meant to help dealerships effectively plan for the summer months. The Bill also makes important changes that CADA lobbied for in regards to easing the access to CEWS to include dealerships purchased through asset-based acquisition.

With Bill C-20 now law, Dicko said the association’s focus has shifted to next steps in terms of the recovery. "Our focus will now shift to other economic measures aimed at boosting consumer confidence and incentivizing vehicle purchase post-crisis, such as a national scrappage program."

Dicko said they have had a number of meetings with the federal government on the national scrappage program. So far, the discussions have been positive. The association’s proposed measures also include a GST/HST holiday for new vehicle purchases, and a program aimed at increasing lending capacity for vehicle and equipment purchases (such as a secured credit facility).

"All the measures are meant to help jumpstart the economy," said Dicko. "We will continue to advocate on behalf of dealers across the country to ensure a smooth and quick recovery from this unprecedented crisis."

For more information, dealers can contact CADA Public Affairs Director Huw Williams at huw@cada.ca or Chief Economist Oumar Dicko at odicko@cada.ca. They can also be reached at 1-800-465-3054.

Écho-CADA Banner
Les édifices du parlement, Ottawa, Ontario, Canada

La SSUC promulguée, la CADA se concentre maintenant sur la relance

Le 10 août 2020

Le projet de loi C-20, qui contient les changements proposés au programme de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), a été adopté par le Sénat et a reçu la sanction royale. Il a maintenant force de loi, au dire d’Oumar Dicko, l’économiste en chef de la CADA.

Dans une entrevue accordée à Écho-CADA, M. Dicko a indiqué que la nouvelle loi proroge la SSUC jusqu’au 19 décembre et introduit une échelle mobile de même que certaines améliorations au chapitre de l’admissibilité.

«Le retrait graduel du programme de subvention salariale a été la priorité absolue de la CADA dans ses efforts de défense des intérêts des concessionnaires, et nous avons fait pression pour l’adoption rapide du projet de loi afin d’offrir aux concessionnaires une plus grande certitude d’ici la fin de l’été et jusqu’à l’hiver», a dit M. Dicko.

Selon lui, il était important que le gouvernement fédéral apporte ces changements cruciaux au programme de subvention salariale pour soutenir les entreprises canadiennes pendant la phase de relance.

Les modifications les plus significatives sont notamment la reconduite du programme; l’élimination du critère d’admissibilité de 30 % de baisse de revenus, remplacé par une échelle dégressive; et la réduction graduelle des pourcentages de subvention pour tous dans le cadre d’un abandon progressif.

La nouvelle loi prévoit en outre une règle d’exonération qui assure que les concessionnaires ne reçoivent pas un taux plus bas qu’en vertu des anciennes règles pendant une certaine période. Cette règle aidera les concessions à planifier plus efficacement leur été. De plus, le projet de loi apporte des changements importants que la CADA avait réclamés, comme une accessibilité accrue à la SSUC pour les concessions ayant fait l’objet d’une acquisition d’actifs.

Maintenant que le projet de loi C-20 a pris effet, M. Dicko a indiqué que la Corporation se tourne vers les prochaines étapes de la relance. «Nous consacrerons maintenant notre énergie à d’autres mesures économiques visant à accroître la confiance des consommateurs et à les inciter à acheter des véhicules après la crise, comme un programme national de mise à la ferraille.»

M. Dicko a dit que la CADA a rencontré le gouvernement fédéral à plusieurs reprises au sujet du programme national de mise à la ferraille. Jusqu’ici, les discussions sont favorables. Les mesures proposées par la Corporation comprennent une exonération de la TPS et de la TVH sur les achats de véhicules neufs; et un programme conçu pour augmenter la capacité de prêts pour l’achat de véhicules et d’équipement (comme une facilité de crédit garanti).

«Toutes ces mesures ont pour but de contribuer à la relance de l’économie», a dit M. Dicko. «Nous continuerons de défendre les intérêts des concessionnaires de tout le pays pour faire en sorte que la reprise après cette crise sans précédent se fasse rapidement et sans heurt.»

Pour en savoir plus, les concessionnaires peuvent écrire au directeur des affaires publiques de la CADA, Huw Williams (huw@cada.ca) ou à l’économiste en chef de la CADA, Oumar Dicko (odicko@cada.ca). On peut aussi les joindre au 1-800-465-3054.