Newsline Banner
Market and Economy Watch

Market and Economy Watch - August

September 16th, 2019

By Oumar Dicko, Economist, CADA

The Economy

Economic growth was surprisingly strong in the second quarter, rising above forecast and growing at an annualized pace of 3.7%. The rebound was mainly driven by the recovery in energy production and strong exports growth. GDP in the second half of the year is still forecasted to hover around 2% as the second quarter strength is expected to be temporary and global uncertainties continue to weigh heavily on Canada’s economic performance.

Employment remains solid, increasing by nearly 250k jobs in the first semester and wages strengthened. The Consumer Price Index (CPI) is projected to remain close to the 2% target this year.

Despite these positive developments in the economy, headwinds and macroeconomic uncertainties persist. The escalation of trade tensions between the U.S. and China are contributing to slower global demand and increased concerns regarding global growth prospects. A number of central banks have cut rates including the Fed in the U.S.

The Bank of Canada maintained its policy rate at 1.75% citing an economy at full steam and inflation on target. Further policy interest rate decision will depend on the outlook in the second half of 2019, with a particular focus on the developments in the energy sector and the impact of the trade tensions on Canada’s potential output growth and inflation.

Key Economic Indicators

GDP growth in Q2 2019 3.7%
Policy Interest Rate 1.75%
Unemployment rate (August) 5.7%
CPI Inflation 2.0%
Retail sales growth in Q2 1.2%
Export growth in Q2 3.7%
Household spending growth in Q2 0.1%
Source: Statistics Canada, key indicators 2019.

New Vehicle Market August 2019

New Light Vehicle Sales

The Canadian new vehicle market showed some positive signs in August. New light-vehicle sales have slightly edged up by 0.6%. Total sales for the month came in at 182 thousand units, up from the same period last year. Total year-to-date sales reached over 1.33 million units, down by 4.1% from 2018.

The growth in August was led by the strong performance in the truck segment with an impressive 8.8% increase from August last year. Trucks accounted for close to one-third of the market year-to-date.

The strong market performance was also recorded at the brand level. FCA (estimated), Mercedes-Benz and Toyota all posted double-digits increases, up by 27.5%, 18.4% and 10.4% respectively for the month.

Vehicle Sales, August, YoY

Vehicle Sales, YoY

Source : DesRosiers Automotive Consultants Inc. FCA and General Motors sales figures are estimated by DAC and will be reconciled quarterly and annually.



Car/Truck Market Share, YoY

Source : DesRosiers Automotive Consultants Inc.

Segment and OEMs performance highlights

Ford continued to lead in terms of volume so far this year with more than 206k units sold. However, Ford sales were down 3.0% from last year. GM sales followed closely behind in volume. GM (estimated) and Mazda both posted double-digits drop in sales YTD, down 11.1% and 13.5% respectively. Mitsubishi continued on the downward slope over the last three months, down 16.3% in August and 1.3% YTD. Kia and Hyundai were up 2.9% and 3.7% respectively. Toyota continued its momentum. Toyota sales surged by 10.4% in August, bringing the YTD sales to more than 148k units.

On the luxury vehicle side, Mercedes-Benz scored the best performance for the month, growing at 18.4%, however, this growth was not sufficient to offset the weaker performance in previous months. Mercedes sales are down YTD by 12.4%. Lexus continued to perform strongly, up 6.1% from the same period in 2018. Volvo and Porsche were also recording strong performance, up 5.5% and 5.6% for the year. Overall the luxury market declined by nearly 8% so far this year, including Mercedes-Benz (↓12.4%), BMW (↓6.1%), Audi (↓16.3%), Acura (↓3.0%), Land Rover (↓2.2%) and Jaguar (↓15.8%).

Écho-CADA Banner
Survol du marché et de l'économie

Survol du marché et de l’économie - Août

Le 16 septembre 2019

Par Oumar Dicko, économiste de la CADA

L’économie

La croissance économique a été étonnamment vigoureuse au deuxième trimestre; elle a surpassé les prévisions et progressé au rythme annualisé de 3,7 %. Ce rebond est principalement dû au redressement de la production d’énergie et à une croissance solide des exportations. On prévoit toujours que le PIB restera autour de 2 % pour la seconde moitié de l’année, puisque la vigueur du deuxième trimestre s’annonce temporaire et que l’incertitude qui prévaut sur les marchés mondiaux continue de peser lourd sur la performance économique du Canada.

La situation de l’emploi demeure bonne; il s’est ajouté près de 250 000 emplois au premier trimestre, et les salaires ont augmenté. On s’attend à ce que l’indice des prix à la consommation (IPC) se maintienne dans les environs de la cible actuelle de 2 %.

Malgré ces progrès dans l’économie, des vents contraires et de l’insécurité au niveau macroéconomique persistent. L’escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine contribue au ralentissement de la demande mondiale et à l’inquiétude accrue quant aux perspectives de croissance mondiale. Un certain nombre de banques centrales ont réduit leurs taux, y compris la réserve fédérale américaine.

La Banque du Canada a maintenu son taux directeur à 1,75 %, sur la base d’une économie qui roule à plein régime et d’une inflation cohérente. Les décisions futures sur les taux d’intérêt dépendront des perspectives de la seconde moitié de 2019 et seront plus particulièrement axées sur les développements dans le secteur de l’énergie et l’incidence des tensions commerciales sur la croissance de la production et l’inflation potentielles au Canada.

Indicateurs économiques clés

Croissance du PIB au T2 3,7 %
Taux d’intérêt directeur 1,75 %
Taux de chômage (août) 5,7 %
Inflation de l’IPC (juillet) 2,0 %
Croissance des ventes au détail au T2 1,2 %
Croissance des exportations au T2 3,7 %
Dépenses des ménages au T2 0,1 %
Source : Statistique Canada, indicateurs clés 2019

Marché du véhicule neuf – Août 2019

Ventes de véhicules légers neufs - cumul annuel

Le marché canadien du véhicule neuf a donné des signes d’encouragement en août. Les ventes de véhicules légers neufs ont augmenté un peu, de 0,6 %. Les ventes totales du mois se sont établies à 182 000 unités, une hausse par rapport à la même période l’an dernier. Le cumul annuel des ventes à ce jour est supérieur à 1,33 million d’unités, un recul de 4,1 % par rapport à 2018.

On peut remercier l’excellent rendement du segment des camions et l’augmentation impressionnante de ses ventes de 8,8 % pour la croissance d’août par rapport au même mois l’an dernier. Les camions représentent près du tiers des ventes du marché jusqu’à maintenant cette année.

Cette performance solide de l’ensemble du marché s’observe aussi de chaque marque. FCA (estimations), Mercedes-Benz et Toyota ont tous connu des hausses à deux chiffres, soit 27,5 %, 18,4 % et 10,4 % respectivement pour le mois.

Ventes de véhicules, août, en glissement annuel

Ventes de véhicules, en glissement annuel

Source : DesRosiers Automotive Consultants Inc.

Les chiffres de ventes de FCA et General Motors sont estimés par DAC et seront rapprochés trimestriellement et annuellement.


Part de marché des voitures et des camions, en glissement annuel

Source : DesRosiers Automotive Consultants Inc.


Faits saillants – segments et constructeurs

Ford a continué de mener le bal au chapitre du volume; la marque a vendu plus de 206 000 unités. Cependant, ses ventes ont diminué de 3,0 % par rapport à l’an dernier. Le volume de ventes de GM n’est pas loin derrière. GM (estimations) et Mazda ont subi des baisses à deux chiffres depuis le début de l’année, de 11,1 % et de 13,5 %, respectivement. Mitsubishi a continué sa glissade des trois derniers mois, pour un recul de 16,3 % en août et de 1,3 % depuis le début de l’année. Les ventes de Kia et de Hyundai ont augmenté de 2,9 % et de 3,7 %, respectivement. Toyota a continué sur sa lancée. Ses ventes ont fait un bond de 10,4 % en août, ce qui porte son cumul annuel à plus de 148 000 unités.

Du côté des véhicules de luxe, c’est à Mercedes-Benz que revient la meilleure performance du mois, grâce à un bond de 18,4 %. Cependant, cette croissance n’a pas suffi à compenser la performance plus faible des mois précédents. Les ventes de Mercedes-Benz ont baissé de 12,4 % depuis le début de l’année. Le rendement de Lexus est demeuré excellent; ses ventes ont augmenté de 6,1 % comparativement à la même période en 2018. Volvo et Porsche ont aussi très bien fait, avec des hausses de 5,5 % et de 5,6 % pour l’année. Dans l’ensemble, le marché du véhicule de luxe a reculé de près de 8 % cette année : Mercedes-Benz (↓12,4 %), BMW (↓6,1 %), Audi (↓16,3 %), Acura (↓3,0 %), Land Rover (↓2,2 %) et Jaguar (↓15,8 %).