Newsline Banner
Canada moves away from North American fuel standard

Canada moves away from North American fuel standard

July 22, 2019

Canada appears to be moving away from a single, North American fuel standard after the federal government signed a cooperative agreement with California to advance clean transportation.

CADA, along with other stakeholders within the Canadian automotive industry, have for many years supported a same-standard set of rules between the U.S. and Canada, according to Oumar Dicko, CADA Economist.

“Different rules between the two countries, provinces and states, including California, would require manufacturers to build vehicles for different jurisdictions,” said Dicko. “This would be very difficult and costly for OEMs to achieve.” Furthermore, any movement away from a harmonized approach to fuel economy and emissions regulations will also hinder choice and increase costs for Canadian Consumers — especially in light of CUSMA, which will further integrate our economies once ratified.”

Catherine McKenna, Minister of Environment and Climate Change, and the Chair of the California Air Resources Board, Mary Nichols, signed the cooperative agreement on June 26, with the intention of working together to fight climate change.

The agreement also commits both parties to improve their respective regulations towards the reduction of greenhouse gas pollution from vehicles, share best practices and technical information concerning the regulation of cleaner fuels, and promote the uptake of cleaner vehicles — which Canada is doing through its national Incentives for the Zero-Emission Vehicles (iZEV) Program.

But the memorandum comes at a time when the U.S. Environmental Protection Agency (EPA) aims to freeze fuel efficiency standards at 2020 levels through 2026, while also dealing with a lawsuit from California that wants the agency to present the information it used to justify the rollback.

“The situation in the U.S. is still unclear and nothing has been set in stone,” said Dicko. “The result is a growing uncertainty among auto industry players on both sides of the border, which will need to be addressed as quickly as possible to ensure there is harmony between the Canadian and U.S. markets, and to ensure prices don’t escalate for consumers.”

CADA continues to monitor the situation, and will update dealers through CADA Newsline as information becomes available.

Écho-CADA Banner
Le Canada se distancie de la norme nord-américaine en matière de carburant

Le Canada se distancie de la norme nord-américaine en matière de carburant

Le 22 juillet 2019

Le Canada semble abandonner peu à peu la seule norme nord-américaine en matière de carburant depuis que le gouvernement fédéral a signé un accord de coopération avec la Californie visant à promouvoir le transport écologique.

Depuis de nombreuses années, la CADA et d'autres intervenants de l’industrie canadienne de l'automobile appuient un ensemble de règles communes entre le Canada et les États-Unis, selon Oumar Dicko, économiste de la CADA.

« Des règles différentes entre les deux pays, les provinces et les États, y compris la Californie, obligeraient les constructeurs à produire des voitures pour différentes juridictions, ce qui serait extrêmement coûteux et difficile à réaliser, a déclaré M. Dicko. De surcroît, tout rejet d’une approche harmonisée en matière d'économie de carburant et de réglementation des émissions limitera également les choix et augmentera les coûts pour les consommateurs canadiens – compte tenu de l’ACEUM qui, une fois ratifié, intégrera davantage nos économies. »

Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, et Mary Nichols, présidente du California Air Resources Board, ont ratifié l'accord de coopération le 26 juin dernier, en faisant front commun pour lutter contre les changements climatiques.

Cet accord engage aussi les deux parties à améliorer leur réglementation visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre produits par les voitures, à partager les pratiques d'excellence et des renseignements techniques concernant la réglementation sur les carburants propres et à promouvoir l'achat de véhicules moins polluants, ce que le Canada fait au moyen de son Programme Incitatifs pour l'achat de véhicules zéro émission (iZEV).

Mais le mémorandum survient au moment où l’agence de protection de l'environnement (EPA) des États-Unis cherche à geler les normes d'efficacité énergétique aux niveaux de 2020 jusqu’à 2026, et au moment où la Californie a intenté une poursuite pour que l’agence présente les renseignements qu'elle a utilisés pour justifier ce recul.

« La situation aux États-Unis demeure incertaine et rien n'est coulé dans le béton, a résumé M. Dicko. Il en résulte une incertitude croissante chez les acteurs de l'industrie automobile des deux côtés de la frontière, qu'il faudra dissiper le plus rapidement possible pour assurer l'harmonisation entre les marchés canadien et américain et éviter l'escalade des prix pour les consommateurs. »

La CADA continue de surveiller la situation et informera les concessionnaires dans Écho-CADA à mesure que l’information sera disponible.