Newsline Banner
Industry leaders regroup to chart future

Industry leaders regroup to chart future

February 4, 2019

In the midst of a period of uncertainty and change for the Canadian auto industry, the key players who will shape its future continue to meet regularly – going beyond the daily headlines to chart a longer-term strategy for the industry. CADA was well represented at the recent Canadian Automotive Partnership Council (CAPC), with President and CEO John White acting as its primary representative and Public Affairs Director Huw Williams as the CAPC alternate representative.

Key issues around investment, policy and the Canadian automotive sector were discussed during the CAPC meeting on January 14 at the 2019 North American International Auto Show in Detroit.

“It was an opportunity for all the senior players in the auto industry to come together and talk about automotive investment and policy in Canada,” said Williams, in an interview with CADA Newsline. “It’s really important that we have a healthy automotive industry in Canada that includes a robust dealership network, assembly footprint and supply chain for parts makers. And the government certainly recognizes the importance of that.”

CAPC was created to bring together the senior leadership of the OEMs, parts makers and dealers with the Minister of Innovation and his provincial counterparts from Ontario and Quebec to discuss these important issues.

The meeting included Navdeep Bains, Minister of Innovation, Science and Economic Development, and new board government Todd Smith, Ontario's Minister of Economic Development, Job Creation and Trade. Ontario Premier Doug Ford was also present before the meeting formally started. He also discussed industry issues and the importance of the auto sector to his province.

The meeting took place on the heels of General Motors’ announcement to shut down the Oshawa, Ont., assembly plant this year – a move that has many in the industry concerned. “There were comments about the situation during the meeting, but the primary goal of the gathering remained focused around creating the policy foundations for success in Canada,” said Williams.

The meeting also touched on the importance of trade between Canada and the U.S., highlighting the importance of the new Canada-US-Mexico free trade agreement (CUSMA) and the critical need to have an integrated North American supply chain. The need to resolve the ongoing steel and aluminum tariffs was also discussed, according to a CAPC news release.

“I was particularly pleased with the way in which CAPC was able to engage with the Canadian and Ontario governments throughout the (past year of trade) negotiations,” said CAPC Chair Don Walker. “Looking forward, this level of collaboration will serve as an important foundation in resolving the steel and aluminum tariffs and enable us to work together in promoting the competitiveness of the Canadian automotive industry.”

Écho-CADA Banner
Les dirigeants de l’industrie se rencontrent pour faire des plans d’avenir

Les dirigeants de l’industrie se rencontrent pour faire des plans d’avenir

Le 4 février 2019

En cette période d’incertitude et de changement pour l’industrie canadienne de l’automobile, les principales parties prenantes qui façonneront son avenir continuent de se réunir régulièrement. Elles vont au-delà des grands titres de l’actualité pour élaborer une stratégie à long terme pour le secteur. À la dernière rencontre du Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l’automobile (CPSCA), la CADA était bien représentée par son président et chef de la direction, John White (principal) et son directeur des affaires publiques, Huw Williams (suppléant).

Durant la réunion du CPSCA du 14 janvier, au salon de l’auto 2019 de Detroit, on a abordé des questions clés touchant les investissements, les politiques et le secteur canadien de l’automobile.

«C’était pour tous les principaux acteurs de l’industrie une occasion de se rassembler et de parler d’investissement et de politique automobiles au Canada», a dit M. Williams dans une entrevue accordée à Écho-CADA. «Il est crucial que le Canada ait une industrie automobile en santé, ce qui inclut un réseau de concessionnaires, des usines de montage et une chaîne d’approvisionnement pour les fabricants de pièces solides. Et le gouvernement en comprend certainement l’importance.»

On a créé le CPSCA pour réunir les hauts dirigeants des constructeurs, les fabricants de pièces et les concessionnaires, ainsi que le ministre fédéral de l’Innovation et ses homologues des provinces de l’Ontario et du Québec, afin de leur permettre de discuter de ces enjeux importants.

Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique; et le nouveau ministre ontarien du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, Todd Smith, ont assisté à la réunion. Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, était aussi présent avant le début officiel de la rencontre. Il a parlé de certains dossiers de l’industrie et de l’importance du secteur automobile pour sa province.

La réunion suivait l’annonce, par General Motors, qu’elle fermerait cette année son usine de montage d’Oshawa, en Ontario, une décision qui en inquiète plusieurs dans l’industrie. «Des commentaires ont été faits sur cette situation durant la rencontre, mais le principal but de celle-ci est demeuré la création de fondements politiques favorisant la réussite au Canada», a résumé M. Williams.

On a aussi souligné la nécessité des échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis, l’importance du nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) sur le libre-échange et le besoin crucial d’une chaîne d’approvisionnement intégrée à l’échelle de l’Amérique du Nord. La résolution souhaitable de la question des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium était également à l’ordre du jour, selon un communiqué de presse du CPSCA.

«J’ai été particulièrement satisfait de la façon dont le CPSCA a réussi à collaborer avec les gouvernements du Canada et de l’Ontario durant les négociations (sur le libre-échange, l’an dernier)», a dit le président du CPSCA, Don Walker. «Pour l’avenir, ce niveau de collaboration servira de fondement à la résolution de la question des droits de douane sur l’acier et l’aluminium et nous permettra de travailler ensemble à promouvoir la compétitivité de l’industrie automobile canadienne.»