Newsline Banner
Parliamentarian profile

MP Francesco Sorbara discusses trade with CADA

Parliamentarian profile

October 22, 2018

Fresh off the heels of the newly signed US Mexico Canada Agreement (USMCA), CADA sat down with Finance Committee member MP Francesco Sorbara (Vaughan-Woodbridge) to discuss trade, business competitiveness, and what the Liberal Government is focusing on leading up to the 2019 federal election.

Francesco Sorbara is no stranger to the automotive sector. Prior to taking his seat in the House of Commons to represent the constituents of Vaughan-Woodbridge, MP Sorbara worked in a variety of financial service fields covering OEMs, auto parts suppliers, and automotive manufacturers in New York City and Toronto. “It’s a sector I am very familiar with, and my claim to fame was during the financial crisis when I recommended that we all buy Ford Credit Canada bonds and stock because I thought they had great product cadence and a good future, and had done the right things to weather the storm,” said Sorbara.

His long-standing enthusiasm and passion for public policy and economics naturally led him to run as a Liberal Party candidate in the 2015 election. Recognized early on for his keen awareness and experience in economics, MP Sorbara was named to the prestigious House of Commons Standing Committee on Finance, and has had significant influence over several major financial decisions by the Liberal Government over the past three years.

CADA took this opportunity to congratulate MP Sorbara and the Liberal Government for negotiating a successful USMCA agreement that removed the threat of auto tariffs. “Getting rid of the uncertainty associated with section 232 under USMCA gives a great deal of certainty to the automotive sector,” said Sorbara. “The new agreement allows the supply chain to continue to operate. The disruption that could’ve been caused to the supply chain is something that fortunately has now been rectified,” added Sorbara. “As an economist, I can tell you that uncertainty is no good.”

“The OEMs, the parts manufacturers and the dealers have all commented on how pleased they are, and I think that speaks to the great job our negotiating team did.”

Regarding 232 tariffs that remain on steel and aluminum imports, Sorbara referenced the countermeasures already implemented by Canada on US products, but also highlighted Canada’s vital role in the US manufacturing sector. “Frankly, our aluminum producers are key producers for the United States market – there is no alternative supply, and Canada is leading this industry globally…I think in due time this will come to a resolution and the 232 tariffs will be removed on all fronts.”

Looking ahead to the 2019 election, Sorbara highlighted the Liberal Government’s achievements to date, but also acknowledged that there is still work remaining. “I think thus far the focus has really been on what we have done over the past three years, but we need to make sure we continue to put programs in place that will grow the economy. Not only is it important we remain competitive with our neighbours, it is important to ensure competitiveness on the tax side, on the regulatory side, and in ensuring businesses have the confidence to invest in their operations.”

Écho-CADA Banner
Profil parlementaire

Le député Francesco Sorbara s’entretient de commerce avec la CADA

Profil parlementaire

Le 22 octobre 2018

Juste après la signature du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMCA), la CADA s’est entretenue avec le député et membre du Comité permanent des finances Francesco Sorbara (Vaughan-Woodbridge) pour parler d’échanges commerciaux, de compétitivité et des priorités du gouvernement libéral à l’approche de l’élection fédérale de 2019.

Francesco Sorbara n’est pas étranger au secteur automobile. Avant d’entrer en fonction à la Chambre des communes pour représenter les électeurs de Vaughan-Woodbridge, le député a travaillé dans divers domaines des services financiers où il a servi les équipementiers, les fabricants de pièces et les constructeurs d’automobiles à New York et Toronto. «C’est un secteur que je connais très bien, et j’ai réalisé mon plus grand exploit durant la crise financière, quand j’ai recommandé à tout le monde d’acheter des obligations et des actions de Crédit Ford Canada, parce que je pensais que Ford maintenait un excellent rythme de production, que l’avenir lui souriait et qu’il avait fait ce qu’il fallait pour survivre à la tempête», a dit M. Sorbara.

L’enthousiasme et la passion de toujours de ce dernier pour la politique publique et l’économie l’ont mené tout naturellement à se présenter pour le Parti libéral à l’élection de 2015. On a vite reconnu sa conscience aiguë et son expérience de l’économie, et on a nommé le député Sorbara au prestigieux Comité permanent des finances de la Chambre des communes. Il y a eu une grande influence sur plusieurs décisions financières majeures du gouvernement libéral au cours des trois dernières années.

La CADA a profité de l’occasion pour féliciter M. Sorbara et le gouvernement libéral pour avoir négocié l’AEUMCA, qui a fait disparaître la menace de tarifs douaniers sur l’automobile. «La fin de l’incertitude associée avec l’article 232 de l’AEUMCA apporte une grande stabilité au secteur automobile», a dit M. Sorbara. «La nouvelle entente permet à la chaîne d’approvisionnement de continuer de fonctionner. Par chance, nous avons corrigé le tir et évité les perturbations qui auraient pu faire dérailler la chaîne d’approvisionnement», a ajouté M. Sorbara. «En tant qu’économiste, je peux affirmer que l’incertitude est mauvaise.»

«Les constructeurs, les fabricants de pièces et les concessionnaires ont tous exprimé leur satisfaction, et je pense que cela atteste de l’excellent travail de notre équipe de négociation.»

Pour ce qui est des droits de douane qui restent sur les importations d’acier et d’aluminium, M. Sorbara a mentionné les mesures de rétorsion déjà appliquées par le Canada sur les produits américains, mais il a aussi mis en évidence le rôle vital du Canada dans le secteur manufacturier des États-Unis. «Bien franchement, nos producteurs d’aluminium occupent une place essentielle sur le marché américain. Il n’y a pas d’autre source d’approvisionnement, et le Canada est le chef de file mondial de cette industrie… Je crois qu’en temps et lieu, le différend sera réglé et les tarifs prévus par l’article 232 seront éliminés sur tous les fronts.»

Dans le contexte de l’élection de 2019, M. Sorbara a souligné les réalisations du gouvernement fédéral à ce jour, mais il a aussi reconnu qu’il reste du pain sur la planche. «Je crois que jusqu’à maintenant, nous avons mis l’accent sur ce que nous avons fait au cours des trois dernières années, mais nous devons nous assurer de continuer à mettre en place des programmes qui feront croître l’économie. Il est important de demeurer concurrentiels non seulement pour nos voisins, mais aussi sur les plans fiscal et réglementaire; et de faire en sorte que les entreprises aient la confiance voulue pour investir dans leur commerce.»