Newsline Banner

Pictured left to right are Amanda Lang, BNN Bloomberg, and Michael Hatch, CADA Chief Economist. The full interview is available on our homepage and below.

CADA Joins Pro-Free Trade Group

August 27, 2018

CADA’s efforts on behalf of Canadian dealers to push for free trade grew even stronger in August when the Association formally joined the “Coalition to Keep Trade Free” initiative by the Canadian Chamber of Commerce.

“As we have seen, the trade dispute between the U.S. and Canada has only escalated over the past few weeks with U.S. President Donald Trump continuing to mount auto tariff threats against Canada,” said John White, CADA President and CEO, in a release sent on August 22 to dealers and other industry leaders.

“The continuation of free trade between NAFTA signatories is critical to the success of not only the automotive industry in both the U.S. and Canada, but all three economies at large. This is why we have lent our voice to the fight to keep free trade.”

CADA has been steadfast in raising alarm bells about the risks of a potential 25 per cent auto tariff imposed by the U.S., which could lead to further damage from retaliatory measures by Canada.

White says neither Canada nor the U.S. will gain from tariffs imposed on the industry, which accounts for 20 per cent of all trade between the two countries.

“While we believe that the government should find ways to fight back, there is a need to look at every tool in the toolbox and evaluate measures that are non-monetary, as well as monetary,” White noted.

“This is not a time for tit-for-tat measures, but rather a time to ensure that we have a strong working relationship with our partners across the border. That is why this Coalition is resonating so strongly with representatives across all industries, and CADA looks forward to continuing to work with Coalition members towards a common goal,” said White.

The possibility of a U.S.-Mexico agreement has recently made news, and is an encouraging sign of progress. However, any final deal on NAFTA has to include all three member states to preserve the continental trading regime that has vastly increased trade and prosperity on the North American continent over the past three decades.

CADA Chief Economist, Michael Hatch, appeared on Bloomberg Television last week to underscore this point: While there is nothing wrong with the Americans negotiating separately with Mexico and Canada, ultimately all three countries must come together to modernize this vital trilateral trade agreement for the benefit of consumers in all three countries.

Perrin Beatty, the President and CEO of the Canadian Chamber of Commerce, welcomed the addition of CADA to the ranks for those fighting for free trade. “We welcome the Canadian Automobile Dealers Association’s participation in the Coalition, and look forward to continuing to engage our American counterparts on our common fight to reach a prosperous NAFTA agreement,” said Beatty.

White says he hopes to see a more modernized NAFTA agreement, a centralized voice that advocates for freer trade, and a strong Canadian economy.

To learn more about the Coalition, visit: https://www.keeptradefree.com/

Watch Michael Hatch's appearance on Bloomberg, below:

Écho-CADA Banner

De gauche à droite, Amanda Lang, BNN Bloomberg, et Michael Hatch, économiste en chef de la CADA. Vous trouverez l’entrevue complète sur notre page d’accueil et ci-dessous.

La CADA rejoint un groupe en faveur du libre-échange

Le 27 août 2018

Les efforts de la CADA au nom des concessionnaires canadiens pour plaider en faveur du libre-échange se sont intensifiés en août quand la Corporation s’est officiellement jointe à la Coalition pour le commerce libre, une initiative de la Chambre de commerce du Canada.

«Nous constatons que le différend commercial entre les États-Unis et le Canada ne fait que s’intensifier depuis quelques semaines, le président américain Donald Trump continuant de menacer le Canada de droits de douane sur les véhicules automobiles», a dit John White, président et chef de la direction de la CADA, dans un communiqué envoyé le 22 août aux concessionnaires et à d’autres chefs de file de l’industrie.

«Le maintien du libre-échange entre les signataires de l’ALENA est essentiel au succès non seulement de l’industrie automobile aux États-Unis et au Canada, mais aussi de l’ensemble des trois économies. C’est pourquoi nous appuyons la lutte pour le maintien du libre-échange.»

La CADA a inflexiblement sonné l’alarme quant aux risques d’un tarif de 25 % sur l’automobile que pourraient potentiellement imposer les États-Unis. Celui-ci pourrait causer encore plus de dommages si le Canada décidait d’user de mesures de rétorsion.

Au dire de M. White, ni le Canada ni les États-Unis ne profiteront des droits de douane sur une industrie qui représente 20 % de tous les échanges commerciaux entre les deux pays.

«Nous sommes d’avis que le gouvernement doit trouver des façons de se défendre, mais qu’il doit examiner tous les outils à sa disposition et envisager aussi des mesures qui ne sont pas financières», a fait remarquer M. White.

«Ce n’est pas le moment d’imposer des mesures de rétorsion, mais plutôt de veiller à consolider nos relations de travail avec nos partenaires de l’autre côté de la frontière. C’est pourquoi la Coalition trouve un écho si favorable auprès des représentants de toutes les industries, et la CADA se réjouit de poursuivre son travail avec les membres de la Coalition vers la réalisation d’un objectif commun», a dit M. White.

La possibilité d’une entente entre les États-Unis et le Mexique, un signe de progrès encourageant, a récemment fait les manchettes. Cependant, toute entente finale sur l’ALENA se doit d’inclure les trois pays membres afin de préserver le négoce continental qui a contribué à accroître considérablement les échanges commerciaux et la prospérité du continent nord-américain au cours des dix dernières décennies.

L’économiste en chef de la CADA, Michael Hatch, a souligné ce point sur Bloomberg Television la semaine dernière : bien qu’il soit parfaitement acceptable que les États-Unis négocient séparément avec le Mexique et le Canada, au bout du compte, les trois pays doivent moderniser ensemble cette entente trilatérale vitale pour leurs consommateurs à tous.

Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, a accueilli avec bonheur la CADA dans les rangs des défenseurs du libre-échange. «Nous nous réjouissons de la participation de la Corporation des associations de détaillants d’automobiles à la Coalition et nous sommes impatients de continuer de travailler à obtenir l’appui de nos homologues américains dans notre lutte commune pour parvenir à un accord de l’ALENA prospère», a déclaré M. Beatty.

M. White dit espérer une entente sur l’ALENA plus moderne, une voix centralisée en faveur d’échanges plus libres et une économie canadienne vigoureuse.

Pour en savoir plus sur la Coalition, visitez le site https://www.keeptradefree.com/francais/.

Visionnez la vidéo de Michael Hatch à Bloomberg Television, en anglais seulement, ci-dessous :