Newsline Banner
Electric vehicle plugged into charging station

Ontario overtakes Quebec in EV sales

Ontario has taken the lead in Canadian electric vehicle sales after the province decided to invest more heavily in infrastructure, according to Michael Hatch, CADA's Chief Economist. “For the first time last year, Ontario overtook Quebec, who has long been the national leader in EV sales. Ontario sold approx. 7,477 battery and plug-in hybrid vehicles in 2017, compared to 7,194 units in Quebec,” said Hatch.

The Ontario government has taken a different approach than Quebec by focusing more on infrastructure, and by not including an electric/zero-emissions vehicle mandate. Hatch says these results underscores the fact that the Quebec-style ZEV mandate may not be the best way to increase electric vehicle sales.

“Ontario has gone a different route; they have invested in infrastructure, and to their credit I think this is one of the biggest things the government can do motivate and increase EV sales,” said Hatch.

Hatch says changes could be on the horizon for the way provinces handle paying financial incentives for the purchase of electric/zero-emission vehicles. When dealers in the Ontario decided to finance the incentives themselves to provide consumers with an immediate benefit, they didn’t expect to have to wait several months to be reimbursed.

This represented a significant risk and financial allocation for the dealer, “many of whom had massive receivables from financing these rebates — and sometimes it was many hundreds or thousands of dollars,” said Hatch, adding that “I think the government got the message.”

The situation serves as an important reminder to governments elsewhere to ensure they get the details right when they offer these types of programs aimed at boosting consumer demand for EV products.

Écho-CADA Banner
Voiture électrique branchée à une borne de recharge

Ventes de VE : l’Ontario dépasse le Québec

L’Ontario a pris la tête des ventes de véhicules électriques (VE) au Canada après avoir décidé d’investir plus dans l’infrastructure, selon Michael Hatch, économiste en chef de la CADA. «Pour la première fois, l’an dernier, l’Ontario a dépassé le Québec, qui a longtemps été le chef de file national en matière de ventes de véhicules électriques. L’Ontario a vendu quelque 7 477 véhicules à pile ou hybrides rechargeables en 2017, comparativement à 7 194 unités pour le Québec», a dit M. Hatch.

Le gouvernement ontarien a adopté une approche différente de celle du Québec : il a mis davantage l’accent sur l’infrastructure et n’a pas imposé de mandat en matière de véhicules à émission zéro. Au dire de M. Hatch, ces résultats montrent qu’un mandat en matière de VEZ dans la veine de celui du Québec n’est peut-être pas la meilleure façon d’accroître les ventes de véhicules électriques.

«L’Ontario a emprunté une avenue différente; elle a investi dans l’infrastructure et force est de reconnaître que c’est une des mesures les plus importantes que peut prendre un gouvernement pour inciter à l’achat de véhicules électriques et faire augmenter leurs ventes», a dit M. Hatch.

M. Hatch a indiqué qu’il pourrait y avoir des changements à l’horizon dans la façon dont les provinces traitent le paiement des mesures d’incitation à l’achat de véhicules électriques ou à émission zéro. Quand les concessionnaires de l’Ontario ont décidé de financer eux-mêmes ces remises pour donner aux consommateurs un avantage immédiat, ils ne s’attendaient pas à devoir attendre leur remboursement pendant plusieurs mois.

Cette décision représentait un risque et une affectation financière considérables pour les concessionnaires, «et bon nombre d’entre eux se sont retrouvés avec des comptes débiteurs massifs liés au financement des remises, qui s’élevaient à plusieurs centaines ou milliers de dollars dans certains cas», a dit M. Hatch. «Je crois que le gouvernement a compris le message», a-t-il ajouté.

Cette situation sera pour les autres gouvernements une leçon importante. Ils devront veiller aux moindres détails quand ils offriront de tels programmes conçus pour faire augmenter la demande de véhicules électriques.